La justice pourrait contraindre google à révéler son algorithme.

Une fois n'est pas coutume, je publie un petit article d'actualité car il est possible que les événements à venir changent le paysage du référencement à jamais. Cet article est le condensé de plusieurs sources différentes et il est possibe que cet article soit incomplet.

Je vous invite donc à rechercher et compléter cet article avec vos propres recherches.

Dans cette affaire qui se déroule en Grande-Bretagne, un entreprise nommée Foundem, un comparateur de prix en ligne, accuse google d'avoir fait rétrograder ses résultats de recherche en faveur de leur propres annonces payantes.

En 2006, Foundem à en effet reçu une pénalitée par l'algorithme de google, poussant son comparateur de prix de la premiére position, à la seconde ou troisiéme page, sans que cela ne soit justifié par un non respect des conditions générale de l'indexation Google. Foundem soutient que la rétrogradation de Google était un acte délibéré pour pénaliser un rival commercial et un abus de la position dominante de Google sur le marché et dépose plainte en 2012 pour concurence déloyale. Google nie toute implication dans cette pénalitée.

Afin de se défendre, Google à donc émit un document confidentiel, à l'attention de la justice anglaise. Ce document visait "à expliquer le fonctionnement et les objectifs des algorithmes de classement de Google, et comment ils ont été appliqués aux sites de comparaison de shopping en général et à Foundem en particulier" mais Foundem annonce qu'un juge ne serait pas en mesure de comprendre les preuves de l'algorithme technique sans avoir un expert SEO à portée de main.

Sans démentir cela, Google est fermement opposé à la publication de ce document car "L'intégrité des processus de classement de Google repose sur le fait que tous les webmasters ou propriétaires de sites Web ont le même degré d'accès aux informations sur le classement de Google ... Ce ne sera plus le cas si des informations de ce type sont mises à la disposition de certaines personnes offrant des services commerciaux pour aider pour améliorer leur classement dans la recherche."

La justice a donc donné le choix à Google: soit autoriser la consultation de ce document, et donc perdre le secret d'une partie de son algorithme, soit retirer cette preuve, ce qui risque de les faire condamner pour concurence déloyale.

Google doit maintenant décider ce qu'il valorise le plus: le secret de son algorithme, ou alors la neutralité de son algorithme de recherche face aux concurents de ses propres produits.

Affaire a suivre donc, mais il est possible que la suite de cette affaire impacte durablement le SEO pour les mois à venir!

Sources

Qu'avez vous pensé de cet article?